Peut-on maigrir après une ablation de la thyroïde ?

peut-on maigrir après ablation thyroïde ?

L’ablation de la thyroïde est une opération parfois nécessaire en cas de nodules cancéreuses notamment. Mais qu’en est-il de votre poids après cette ablation ? Arrivez-vous à maigrir lorsqu’on vous l’enlève ? Découvrez les réponses ici.

Vous souffrez de la thyroïde et vous devez vous la faire enlever ? Vous lisez partout que la thyroïde joue sur la prise de poids ou le maintien de ce dernier ? Vous pensez qu’après l’ablation de cet organe vous ne parviendrez plus à maigrir ? Cet article vous apporte toutes les réponses !

DÉCOUVRIR TOUS LES SECRETS POUR

PERDRE DU GRAS ET SE MUSCLER

J'aimerais te faire bénéficier d'un PROGRAMME COMPLET pour multiplier tes résultats en évitant 99% des erreurs

Où aimerais-tu le recevoir ?

Découvrez le rôle de la thyroïde dans l’organisme, en quoi consiste l’ablation de celle-ci et les effets sur votre poids pour maigrir après l’opération.

Qu’est-ce que la thyroïde ?

La thyroïde est un petit organe de 25 à 30 g qui a la forme d’un petit papillon avec un corps excentré posé à la base du cou. Quand elle est normale, on peut la palper chez 50 % des femmes et 25 % des hommes.

Cet organe fait partie du système endocrinien et produit des hormones, on dit donc que c’est une glande. Pour imager le rôle de cet organe, la thyroïde est la chaudière de l’organisme. Comme celle de la maison, elle contribue à la gestion de la température et doit donc s’adapter aux changements de saisons.

La thyroïde est une glande qui produit des hormones (T4 et T3) dont l’action est principalement catabolisante, c’est-à-dire entraînant la destruction. Elle détruit l’existant pour libérer de l’énergie et de la matière première. La T4 est une hormone d’action lente (6 à 7 jours) et la T3 une hormone d’action rapide (la journée).

À lire aussi : Existe-t-il un poids idéal pour une femme d’1m64 ?

glande-thyroide

Quand l’ablation de la thyroïde est-elle nécessaire ?

Une ablation totale ou partielle de la thyroïde peut être nécessaire en raison de certaines pathologies. Le cancer de la thyroïde ou l’existence d’un goitre entraînant une hypertrophie de la thyroïde sont les causes les plus fréquentes de la thyroïdectomie.

La maladie auto-immune de Basedow entraîne également une hyperthyroïdie nécessitant le recours à l’ablation. Mais l’opération peut être aussi nécessaire en cas de suspicion d’un nodule cancéreux et si le risque de développer la maladie est jugé important. Une thyroïdectomie peut aussi être pratiquée pour traiter un nodule bénin, dont la taille est supérieure à 25 millimètres, et qui cause une gêne pour parler, avaler ou respirer.

Pour en savoir plus : Les secrets de l’importante perte de poids de Rebel Wilson

Comment se déroule une opération de l’ablation de la thyroïde ?

Avant l’ablation de la thyroïde

Dans la majorité des cas, l’opération de la thyroïde n’est pas un acte urgent. Il est donc possible de programmer le jour et l’heure de la thyroïdectomie. Avant le jour de l’opération, une consultation préopératoire avec les membres de l’équipe médicale est obligatoire. Cette évaluation comprend des analyses de sang, des radiographies, un électrocardiogramme et tout autre examen d’imagerie jugé nécessaire.

De plus, l’équipe médicale donne des instructions précises concernant le moment où il faut arrêter de manger, boire et prendre des médicaments en vue de l’opération. En effet, il est indispensable d’avoir l’estomac vide avant l’anesthésie.

Pendant l’ablation de la thyroïde

La chirurgie thyroïdienne a lieu sous anesthésie générale et dure entre 40 minutes et 1h30. Le chirurgien procède ensuite à une incision horizontale de 4 à 8 centimètres à la base du cou, à travers une fine couche de muscles. Il accède à la glande thyroïde et peut ainsi procéder à l’ablation totale ou partielle des lobes. Une fois l’ablation terminée, le chirurgien repositionne les muscles et les fixe.

La chirurgie thyroïdienne exige une extrême rigueur, car les glandes parathyroïdes sont souvent difficiles à identifier. Le geste chirurgical est précis, le risque de lésion pendant l’opération est limité et les risques de chirurgie de la thyroïde réduits. De plus, le chirurgien peut s’assurer de la parfaite vascularisation des glandes parathyroïdes à l’issue de l’ablation.

Après l’ablation de la thyroïde

La cicatrice laissée suite à une thyroïdectomie est la plus discrète possible. Durant les trois semaines de convalescence, celle-ci va durcir et devenir rose. La peau va ensuite s’assouplir progressivement dans les semaines et les mois qui suivent. Une crème hydratante adaptée peut être proposée afin d’adoucir la peau.

Un article à lire aussi : Femme endomorphe : Comment prendre du muscle ou perdre du poids ?

hypothyroidie
hypothyroidie

Quels sont les effets secondaires possibles après une ablation de la thyroïde ?

Changement hormonal

Une thyroïdectomie totale a pour conséquence une insuffisance dans la production de l’hormone nécessaire pour contrôler les processus métaboliques de l’organisme. Aussi, il devient indispensable, après l’opération, de prendre des hormones thyroïdiennes de remplacement. Ce traitement doit être suivi tout au long de sa vie. Il est également fréquent d’ajouter des suppléments au traitement afin d’équilibrer le taux de calcium.

Dans le cas d’une ablation partielle de la thyroïde, le lobectomie, il est obligatoire de vérifier son taux d’hormones thyroïdiennes. Si l’on fait le constat d’une carence ou d’un déséquilibre, une hormone thyroïdienne de remplacement peut être prescrite.

Autres douleurs

Quel que soit le type d’ablation, il arrive souvent que l’on ressente des douleurs après une opération de la thyroïde. Celles-ci surviennent dans la région du cou. Ce sont les effets secondaires les plus courants. La zone de l’incision peut être douloureuse jusqu’à une semaine après l’opération de la thyroïde.

Dans un tiers des cas, on constate une gêne ressentie au niveau des cordes vocales. Cela signifie qu’un nerf a été atteint durant l’opération. En conséquence, il se peut que la voix devienne plus faible, rauque ou cassée. Des difficultés à avaler peuvent également survenir. Ces symptômes sont généralement temporaires, mais peuvent persister jusqu’à plusieurs semaines après l’opération.

En cas de gonflement du cou ou toute autre complication après une thyroïdectomie, il est impératif de contacter son chirurgien. Un tel phénomène pourrait indiquer le développement d’une infection.

Concernant le régime alimentaire, celui-ci est restreint le jour de l’opération. Néanmoins, il peut revenir à la normale très rapidement, voire dès le lendemain.

À savoir : Le rééquilibrage alimentaire : créer son « menu semaine »

Le cancer de la thyroïde joue-t-il un rôle sur la prise de poids ?

Une opération chirurgicale effectuée pour traiter un cancer de la thyroïde peut entraîner une prise de poids. C’est également le cas après un traitement non chirurgical de l’hyperthyroïdie. Cette fluctuation de poids est le résultat de la perturbation ou de l’arrêt de la production des hormones thyroïdiennes.

Cependant, la prise d’hormones thyroïdiennes de remplacement permet de rééquilibrer l’organisme. Trouver le bon dosage d’hormones thyroïdiennes de remplacement peut prendre du temps. Mais une fois que l’organisme est stabilisé, il est rare de constater une prise ou une perte de poids significative.

cancer thyroide

Comment changer votre régime alimentaire après l’ablation de la thyroïde ?

Il n’existe pas de régime pour la thyroïde, mais il est généralement nécessaire de modifier considérablement son alimentation pour réussir à perdre du poids en cas de maladie de la thyroïde. Le type de régime à suivre dépend toutefois de votre physiologie unique, de vos sensibilités alimentaires, de votre capacité à absorber les nutriments et de l’efficacité de votre corps à métaboliser, stocker et brûler les glucides. L’essentiel est d’essayer différentes méthodes pour perdre du poids et, lorsque vous trouvez quelque chose qui fonctionne, de vous y tenir.

Voici quelques méthodes à tester après votre opération de la thyroïde :

  • Réduisez le nombre total de calories. Utilisez une application de calcul de calories sur votre téléphone ou votre ordinateur pour savoir combien vous mangez et tout ce que vous mangez et buvez.
  • Augmentez votre consommation de fibres. Obtenir une bonne quantité de fibres est l’une des tactiques de base que vous pouvez employer en tant que patient de la thyroïde si vous voulez perdre du poids. Elle peut provenir d’aliments riches en fibres, de suppléments ou des deux.
  • Limitez les glucides simples et le sucre. Essayez de suivre un régime à faible indice glycémique.
  • Essayez un régime anti-inflammatoire. Le protocole auto-immun/anti-inflammatoire/diététique PIA peut être une bonne option à envisager.
  • Essayez le régime Paleo. Un régime alimentaire complet non transformé, pauvre en sucre, le régime Paleo, peut réduire l’inflammation. Assurez-vous que vous consommez suffisamment d’iode.
  • Essayez un régime pauvre en glucides ou très pauvre en glucides. Le régime cétogène et le régime Atkins en sont des exemples.
  • Modifiez l’heure de vos repas. Essayez le régime de jeûne intermittent. Une autre approche est le régime « mini-repas » toute la journée. Limiter votre consommation à deux ou trois repas par jour sans collation et sans nourriture après 20 heures peut aider à stimuler la combustion des graisses et à réguler les hormones de la faim.
  • Faites-vous tester pour les allergènes alimentaires. Les allergènes les plus courants sont les produits laitiers, le blé, le soja et certains fruits et noix. Si vous êtes allergique à l’un d’entre eux, efforcez-vous de l’éliminer de votre alimentation.
  • Testez un régime sans gluten. Il existe un lien entre la sensibilité au gluten et la maladie cœliaque et le développement de maladies auto-immunes, notamment la thyroïdite de Hashimoto. Certains patients ont signalé une perte de poids importante lorsqu’ils ont adopté un régime sans gluten.

Pour en savoir plus : Intolérance au gluten : les aliments interdits

En conclusion

L’ablation de la thyroïde n’est pas obligatoire, mais quand vous devez y passer, vous allez subir un changement hormonal qui peut faire fluctuer votre poids. Grâce au traitement hormonal de substitution, votre poids devrait revenir à la normale.

Toutefois, vous pouvez adopter des astuces et régimes pour perdre du poids après votre ablation de la thyroïde. Pensez au régime sans gluten ou au régime Paleo pour voir ce qui fonctionne le mieux sur votre organisme.

Panier
Retour haut de page

Nos formations

Nous vous proposons en plus de nos nombreux produits, des formations. Elles seront complémentaires et très utiles à votre transformation physique.

Formation pour les femmes

La méthode Vénus, destinée aux femmes, vous donnera le physique dont vous avez toujours rêvée. Retrouvez une silhouette dynamique, fine et tonique. 

Formation pour les hommes

Cette méthode vous permettra d’obtenir des résultats rapides, voyants et efficace en seulement 12 semaine. Grâce à cette méthode, dite bonjour aux abdos dessinés