Comment perdre du poids quand vous êtes sous antidépresseur ?

comment perdre du poids sous antidepresseurs

Les patients sous antidépresseurs accusent souvent leur traitement d’avoir favorisé une prise de poids anormale. Des kilos en trop qui sont généralement mal vécus par ces patients dans un contexte de grande fragilité. Lorsqu’on parle d’antidépresseurs, on pense automatiquement au traitement des problèmes relatifs au stress ou à la dépression. Si cela fait prendre du poids à d’autres, cela a plutôt un effet inverse chez d’autres. En réalité, nombreuses sont les personnes qui constatent une prise de poids dans le cadre d’un traitement sous antidépresseur.

La raison est simple : la sensation de faim augmente considérablement durant cette période. Par conséquent, on est plus tenté à consommer plus d’aliments afin de ressentir une sensation de satiété. De même, on a tendance à grignoter entre les repas. Découvrez dans cet article comment perdre du poids lorsque vous êtes sous antidépresseur.

Confusion entre prise de poids et antidépresseur

La mauvaise réputation des antidépresseurs quant à la prise de poids vient surtout d’une confusion fréquente entre les différents médicaments prescrits aux patients. En effet, il existe différents types d’antidépresseurs. S’il est difficile de généraliser leur mode d’action, les plus fréquents en première intention agissent sur la sérotonine, les catécholamines et la dopamine.

La plupart de ces médicaments ne vont pas modifier le métabolisme et n’auront donc généralement que peu d’impact sur la prise de poids. Pourtant, de nombreux patients s’en plaignent. En s’intéressant de plus près à leur traitement, on découvre souvent qu’ils prennent non pas des antidépresseurs, mais des neuroleptiques, des médicaments utilisés pour traiter les psychoses et dont les effets sur le poids sont connus.

Cette confusion est surtout due au fait qu’on met tous les médicaments psychotropes dans le même sac, sans distinction. Les neuroleptiques font souvent prendre beaucoup de poids. Mais ce n’est pas la même classe de médicaments que les antidépresseurs.

À lire aussi : Stress et perte de poids : comment s’en sortir ?

Effets-negatifs-du-stress

Le mécanisme de la prise de poids sous traitement antidépresseur

Si le traitement antidépresseur n’est pas la cause directe de la prise de poids, il peut néanmoins amplifier les conséquences des mauvaises règles hygiéno-diététiques du patient dépressif. Le mécanisme de la prise de poids s’explique alors souvent par la dépression elle-même, plus que par les médicaments prescrits pour la traiter.

La prise de poids peut être consécutive à une hyperphagie causée par la dépression et non par l’antidépresseur. À l’inverse, d’autres patients déprimés vont présenter une anorexie et donc une perte de poids artificielle. Par conséquent, en guérissant sous antidépresseurs, ils vont avoir l’impression qu’ils grossissent à cause du médicament alors qu’il s’agit juste d’un retour au poids normal entraîné par la fin de la dépression.

Alors pourquoi on grossit ? Tout se joue au niveau de l’hypothalamus, le “centre de gestion” des hormones : certains principes actifs des médicaments entraînent un déséquilibre entre les hormones orexigènes qui provoquent la faim, et les hormones anorexigènes qui, elles, déclenchent la satiété. Donc, vous avez tout le temps envie de manger et vous grossissez.

Pour en savoir plus : Les 5 astuces pour perdre du poids et adopter des habitudes saines

antidepresseur et prise de poids

La conséquence de mauvaises règles hygiéno-diététiques sur la prise de poids lors d’un traitement aux antidépresseurs

Les patients déprimés ont souvent de très mauvaises règles hygiéno-diététiques : sédentarité, alimentation chaotique, qui sont responsables de l’essentiel de la prise de poids. Il est néanmoins possible d’enrayer cette habitude en adoptant de bonnes règles hygiéno-diététiques.

Il s’agit d’adopter un régime alimentaire équilibré, un rythme de sommeil régulier, de faire de l’exercice. Des règles hygiéno-diététiques que l’on pourrait tout aussi bien donner à quelqu’un indemne de toute dépression.

Dans tous les cas de figure, une prise de poids importante ou rapide, doit vous amener à consulter un médecin afin de détecter une pathologie physique intercurrente.

Lisez également : Comment maigrir durablement ? 8 conseils qui changent tout

Les effets secondaires des antidépresseurs sur la prise de poids

Comme tous les médicaments, les antidépresseurs peuvent entraîner des effets secondaires. Ces effets secondaires varient en fonction du médicament prescrit et peuvent aussi varier d’une personne à l’autre.

Parmi les effets secondaires de certains médicaments antidépresseurs, on retrouve notamment la prise de poids. En effet, à long terme, l’administration de médicaments antidépresseurs appartenant à la classe des ISRS peut engendrer un gain de poids. C’est également le cas avec d’autres médicaments appartenant à différentes classes d’antidépresseurs, comme les modulateurs de la sérotonine, les antidépresseurs hétérocycliques et les IMAO.

Cependant, certains médicaments antidépresseurs n’entraînent pas de prise de poids, comme l’agomélatine, un antidépresseur mélatoninergique utilisé dans les épisodes dépressifs majeurs.

À savoir : Femme endomorphe : Comment prendre du muscle ou perdre du poids ?

médicements qui font grossir

Les mécanismes d’action des antidépresseurs sur le poids

Les antidépresseurs agissent en modulant les neurotransmetteurs. Cependant, les études suggèrent que ces changements pourraient aussi avoir des effets néfastes sur le poids, notamment les changements impliquant l’histamine et la sérotonine, deux neurotransmetteurs impliqués dans le signal de la satiété et la régulation de l’appétit. En effet, le blocage des récepteurs de ces deux neurotransmetteurs par certains médicaments antidépresseurs produirait une augmentation de l’appétit et une diminution de la satiété.

Premièrement, les médicaments antidépresseurs qui bloquent les récepteurs H1, des récepteurs de l’histamine, sont associés à une faible satiété et à une augmentation de l’envie de glucides. Cela entraîne une augmentation de l’apport calorique et un gain de poids. Par exemple, les antidépresseurs tricycliques présentent ces effets, car ils sont des antagonistes des récepteurs de l’histamine.

Ensuite, les antidépresseurs qui modulent la sérotonine, le neurotransmetteur le plus ciblé pour traiter la dépression, peuvent entraîner une perte ou un gain de poids. À court terme, l’inhibition de la recapture de la sérotonine contribue à réguler l’appétit et produit un effet anorexigène. Elle réduit l’impulsivité et augmente la sensation de satiété. Cela entraîne une diminution des apports alimentaires et une perte de poids.

En revanche, à long terme, l’inhibition de la recapture de la sérotonine produit une augmentation de la concentration de la sérotonine, ce qui bloque les récepteurs de la sérotonine et cause une augmentation des envies de glucides. Cela engendre une augmentation des apports alimentaires et un gain de poids. Par conséquent, les médicaments antidépresseurs qui inhibent la recapture de la sérotonine, comme les ISRS, ont des effets variables sur le poids en fonction de la durée du traitement.

A lire en parallèle: Reprendre le sport à 50 ans : les clés de la réussite

Comment perdre du poids lorsque vous êtes sous antidépresseur ?

Combattre la faim

L’ennemi à combattre, c’est la faim ! Dès le début du traitement, veillez donc à consommer suffisamment de protéines, avec un petit déjeuner consistant et en mangeant de la viande ou du poisson, midi et soir. Les protéines sont intéressantes, car elles comblent durablement la faim. Les végétariens, eux, peuvent opter pour des protéines végétales.

Pour avoir le maximum de conseils : Thé vert pour maigrir : lequel choisir ?

Éviter de grignoter

Pour éviter les grignotages, adoptez des prises alimentaires fractionnées : 5 petits repas dans la journée au lieu de 3 copieux. Concrètement, allégez le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner, et ajoutez 2 collations protéinées, à 11 heures et à 16 heures. Et en cas de fringale irrépressible, une poignée d’amandes ou des biscuits complets seront parfaits.

À lire aussi : Comment perdre 5 kgs en arrêtant le grignotage ?

Éviter certains aliments qui favorisent la prise de poids

Il est également important d’éviter de consommer tout aliment qui peut encourager la prise de poids. On pense notamment aux glucides qui favorisent la rétention d’eau. Ils sont le plus souvent présents dans les aliments comme les pommes de terre, le pain blanc, les pâtisseries, etc…

Par ailleurs, il est important de diminuer la consommation d’aliments trop riches en sel. Vous devrez donc bannir les biscuits salés, les chips, les viandes transformées, etc… De même, lorsque vous cuisinez, remplacez le sel par des huiles végétales ou du poivre noir.

différent pains

Faire du sport

Il est également conseillé de faire du sport lorsque vous êtes sous traitement antidépresseur. Cela aidera non seulement à éviter la prise de poids, mais aussi à maigrir plus facilement. Pour ce faire, pensez à faire des exercices légers tous les jours. Si vous avez l’habitude de faire des exercices modérés, alors augmentez progressivement le niveau. N’hésitez pas à alterner les activités physiques modérées et les activités intenses tout au long de la journée.

Si toutefois, vous n’avez pas l’habitude de faire du sport, alors limitez-vous à des exercices simples. Les possibilités sont nombreuses : marche, vélo, natation, basket, course à pied…

Comment parvenir à perdre du poids lorsque vous êtes sous antidépresseur ?Optimiser votre sommeil

Pour terminer, une bonne de nuit de sommeil est indispensable si vous souhaitez perdre du poids sous antidépresseur. En effet, elle permet au corps de se reposer suffisamment pour brûler les calories plus efficacement. Dormez environ 8 heures par nuit et cela sera bénéfique sur votre santé mentale et sur votre poids.

Pour plus d’informations : Les antidépresseurs font-ils grossir ?

En résumé

Les antidépresseurs résonnent souvent comme synonyme de prise de poids. Or, ils ne font pas tous grossir. De plus, c’est bien souvent la dépression elle-même qui encourage les malades à prendre du poids, car la sensation de faim est accentuée lors d’une phase de dépression.

Toutefois, il est facile de combattre cette prise de poids lorsque vous êtes sous antidépresseur. Et ce n’est pas bien différent d’une personne non souffrante. Vous devez veiller à votre alimentation, à votre sommeil, favoriser les protéines et 5 repas par jour, et faire du sport régulièrement. Ces conseils vous seront utiles pour perdre du poids et aussi pour vous redonner le moral. Alors, prêt à vous reprendre en main ?

Panier
Retour haut de page

Nos formations

Nous vous proposons en plus de nos nombreux produits, des formations. Elles seront complémentaires et très utiles à votre transformation physique.

Formation pour les femmes

La méthode Vénus, destinée aux femmes, vous donnera le physique dont vous avez toujours rêvée. Retrouvez une silhouette dynamique, fine et tonique. 

Formation pour les hommes

Cette méthode vous permettra d’obtenir des résultats rapides, voyants et efficace en seulement 12 semaine. Grâce à cette méthode, dite bonjour aux abdos dessinés